L’apport d’Electricité de France au site de l’Homme de Pekin

Situé à 42 km au sud-ouest de Pékin, le site dont l’exploitation scientifique continue, a permis notamment de découvrir, accompagnés d’objets variés, les restes de Sinanthropus pekinensis, qui vivait au pléistocène moyen, puis des restes d’Homo sapiens sapiens.

Il a fait l’objet de nombreuses fouilles paléontologiques par des équipes internationales . Malheureusement, les fossiles les plus importants ont été perdus et il ne reste que des moulages. Or ce site constitue une référence unique au monde par l’abondance et la qualité des sédiments découverts ainsi que la coopération internationale qu’il a suscité.

L’expertise d’EDF

Beatrice de Foucauld Bérczi a demandé en 1994 à  EDF , une étude géophysique, par son Mécénat Technologique et Scientifique.

EDF a proposé de réaliser une prospection globale des dépôts quaternaires du site de l’Homme de Pékin afin de localiser les dépôts quaternaires pouvant renfermer des fossiles.

Plusieurs spécialistes chinois de l’Institute of Vertébrale Paléontology and Paleonthropology (IVPP) de l’Académie des Sciences de la République Populaire de Chine ont suivi cette mission , dont le professeur Dong Wei et soulignèrent l’intérêt d’une prospection géophysique sur le site pour localiser des cavités et présumer de leur remplissage éventuels  afin d’aider les préhistoriens dans la reprise des fouilles .

3 campagnes de prospection géophysiques

Trois campagnes seront conduites sur le terrain :

  • En 1996 (EDF, Avec Pierre Deletie , Compagnie de Prospection Géophysique Française)
  • Puis en 2003 (EDF, Laboratoire Central des Ponts et Chaussées)
  • En 2004 (EDF, LCPC, et Beijing Geotechnical Institute) sous l’égide du Professeur Yves Coppens.
site-de-l'homme-de-pékin-etude-EDF
Carte d'étude du site de l'Homme de Pékin par EDF

L’étude a démontrée que les dépôts quaternaires non encore fouillés sont nombreux. Un classement des zones à fouiller en priorité qui recèle l’existence de dépôts à été établi.

Quelles seront un jour les découvertes chinoises lors de nouvelles fouilles ?

À la demande des autorités chinoises, trois séries de sondages du sous-sol ont été réalisés par EDF de 1996 à 2004. Ces études ont révélé l’existence de plusieurs cavités et conduits inexplorés ; la décision d’entreprendre de nouvelles fouilles pourrait être prise. »Hervé Machenaud  Directeur Chine d’EDF

L’énigme de la disparition des fossiles

Lors de la deuxième guerre mondiale les précieux restes de Sinanthropes ont été mis en caisse en 1941 et expédiés aux Etats-Unis par chemin de fer d’abord puis par bateau. Mais ils n’y arrivèrent jamais. Les 1ers moulages existent cependant. Que vont révéler les dépôts identifiés sur le site ?

Le Cercle des amis de l'Homme de Pékin, une coopération d'amitié avec

l'Académie des Sciences de Chine et la Municipalité de Pékin

© 2019 L'Homme de Pékin - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?